Mai 2017

La ludification

Jouer gagnant à maintenir l’attention des participants


gamification_main__detailsDes jeux-questionnaires aux chasses au trésor, les jeux interactifs, c’est du sérieux en marketing !

N’essayez pas d’attraper un Pokémon sur votre mobile si vous voulez une poursuite excitante. Par les temps qui courent, la chose vraiment difficile à capturer, c’est l’attention des consommateurs, bombardés par plus d’information et de choix que jamais auparavant. C’est particulièrement vrai pour la génération du millénaire qui a la durée d’attention la plus courte de toutes les tranches d’âge, mais qui constitue le bassin de consommateurs le plus puissant avec un pouvoir d’achat de 20 milliards par année. Comment les spécialistes du marketing peuvent-ils avoir l’avantage dans ce marché compétitif ? Un moyen éprouvé consiste à s’inspirer du succès fulgurant de Pokémon Go et à créer un jeu qui, en plus de capter l’attention de son public cible, le gardera rivé sur son message de marque. Cette solution s’appelle la ludification et elle commence à rapporter énormément en notoriété dans l’industrie événementielle.

Allons-y et attrapons-les tous en démystifiant la ludification et ses variations.

Entrer dans le jeu, de la bonne façon

« Ludification » désigne l’utilisation de processus ludiques et de techniques de conception afin de motiver des individus à participer à l’atteinte d’objectifs précis. Ce genre d’application divertissante fait appel aux désirs et besoins primaires des utilisateurs en stimulant des centres de gratification associés au statut et à la réussite. C’est couramment utilisé en recherche marketing, par exemple pour les enquêtes et les sondages, toujours afin de garder les participants motivés.

Par ailleurs, de plus en plus d’entreprises utilisent la ludification pour motiver leurs employés. Une étude de l’Université du Colorado rapporte que les jeux améliorent le taux de rétention des adultes de 9 %. C’est une marge énorme quand il s’agit d’avoir l’avantage sur son concurrent, surtout si l’on tient compte de l’étude de la Harvard Business Review qui estime qu’une augmentation de 5 % de rétention du consommateur peut générer une augmentation de 25 % à 95 % du profit.

Miser sur le marketing expérientiel

Dans l’industrie événementielle, la ludification est déjà un outil bien établi pour favoriser la fidélité à la marque, la connaissance d’un produit et le sentiment d’appartenance. Le secret, c’est d’avoir des objectifs marketing clairs : divertissement, information sur la marque ou l’événement, rétention de l’information, collecte de données, etc.

Par exemple, lors de la dernière CIC de la PCMA, les participants ont formé des équipes et exploré le centre de congrès de St. John’s afin de réussir une série de défis interactifs qui les obligeaient à trouver et à se rappeler des divers lieux où se déroulait la conférence. Les équipes ayant complété un défi recevaient un code à saisir dans l’appli pour recevoir leurs points. Les équipes qui avaient le plus de points ont gagné des prix. Le résultat : une conférence dont les participants assimilaient des contenus éducatifs et savaient exactement où trouver quoi (un rêve pour tout organisateur d’événement).

Outre l’information et la participation à un événement, de nombreuses conférences comme Convening Leaders de la PCMA ont offert des applis moniteurs d’activité physique qui informaient les participants du nombre de pas qu’ils avaient faits dans une journée. Le classement était affiché afin d’encourager une compétition amicale et d’amener les participants à assister à plus de présentations ou à explorer encore plus les lieux.

Jouer même assis

La ludification événementielle est tout aussi efficace sur un auditoire assis, particulièrement durant une conférence. Les applis mobiles et la technologie du second écran permettent à l’assistance d’interagir avec les conférenciers au moyen de jeux interactifs. Avec une appli comme Gamify ou notre technologie du second écran, vous pouvez créer des sondages ou questionnaires en ligne en temps réel, mais aussi recevoir les questions et commentaires de l’auditoire. Il est assez simple aussi, grâce à la ludification, d’introduire des tirages de prix ou des médias sociaux dans une présentation. Plus l’assistance se sent impliquée dans la présentation, plus elle retiendra d’information.

Lors d’une exposition, les écrans tactiles des kiosques peuvent aussi offrir des jeux-questionnaires ou des sondages et retenir l’attention des visiteurs assez longtemps.

La chasse au succès

Rien ne fait mieux ressortir le Capitaine Jack Sparrow qui sommeille en nous qu’une bonne chasse au trésor et ça signifie habituellement que tant les participants que les commanditaires récoltent des richesses. Le jeu à la CIC de la PCMA mentionné plus haut était justement une chasse au trésor, mais le concept peut prendre des proportions épiques si vous vous inspirez de Big City Hunt, Questival ou SCANVenger Hunt qui offrent des aventures durant toute une journée dans de grandes villes. En les modifiant un peu, ces chasses pourraient inclure le site de votre entreprise ou l’un de vos événements sociaux. Elles créent une ambiance de camaraderie, d’appartenance et d’aventure pour les participants qui sont alors tout ouïe pour entendre votre message de marque.

Rejoue-le (mais virtuel), Sam !

Si vous voulez un jeu confiné à un endroit, mais infini dans le temps, essayez la réalité virtuelle (ce que les joueurs font déjà en grand nombre). Avec le bon concepteur et le bon logiciel, il est possible d’offrir des chasses au trésor, des jeux-questionnaires ou même des jeux de rôles virtuels par lesquels un auditoire en apprend sur un service. De plus, la RV (et les applis ludiques) permet aux publics en ligne de prendre part au jeu.

Sans oublier la réalité augmentée, ce qui nous ramène à notre inspiration de départ, Pokémon Go. Nous avons déjà dit qu’il y a plusieurs façons de tirer parti d’événements inspirés de Pokémon Go. Il n’est pas nécessaire de capturer Pikachu ; vos participants pourraient très bien attraper des badges, prix ou produits numériques, ou vous pourriez créer un guide ou un partenaire de remise en forme en réalité augmentée.

Que vous optiez pour le virtuel ou le réel (ou une combinaison des deux), évitez de créer un jeu à propos de votre marque — il doit être à propos de votre client. Une campagne ludique réussie permet aux participants d’oublier le produit et de se plonger dans le divertissement. Mais lorsque la récréation sera finie, le public sera mûr pour accorder toute son attention à votre marque.

Commentaires et Questions?